Premier degréSecond degré

Préparer le CAPPEI : qui, comment, pourquoi ?

Je souhaite m’inscrire cette année au Certificat d’Aptitude Professionnelle aux Pratiques de l’Education Inclusive (CAPPEI). Comment cela se passe-t-il ?

Le CAPPEI : qu’est-ce que c’est ?

C’est le certificat qui viendra, à compter du 1er Septembre 2017, remplacer le CAPASH pour le premier degré et le 2CASH pour le second degré. Il s’agit de répondre à travers cette certification et la formation qui va l’accompagner aux besoins de l’école inclusive, c’estàdire au droit de chaque enfant d’être scolarisé dans les mêmes conditions que les autres élèves.

Qui peut se présenter au CAPPEI ?

CAPPEI Sgen-CFDT
Préparer le CAPPEI : bien choisir ses modules !

Cette certification s’adresse aux enseignants chargés de la scolarisation des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, de grande difficulté scolaire ou à une maladie. Elle s’adresse aux enseignants du premier ou du second degré, titulaires ou contractuels employés par un contrat à durée indéterminé exerçant sur un poste spécialisé dans une école, un établissement scolaire ou dans un établissement ou service social, médico-social ou sanitaire, ou dans un établissement relevant du Ministère de la justice.

Chaque candidat doit faire acte de candidature par voie hiérarchique auprès du recteur de son académie pour les enseignants du second degré et auprès du directeur académique pour ceux du premier degré. Le recteur et le directeur académique des services de l’Éducation nationale sont chargés de désigner les candidats retenus pour suivre ces formations après consultation des commissions administratives paritaires compétentes.

L’obtention du CAPPEI nécessite-t-il une formation professionnelle spécialisée préalable ?

La préparation aux épreuves du CAPPEI consiste en une formation professionnelle spécialisée dispensée dans un centre de formation académique, inter-académique (l’ESPE), organisée de manière coordonnée avec l’exercice du candidat sur un poste spécialisé. C’est donc une formation en alternance qui est proposée aux candidats.

La formation s’articule autour :

d’un tronc commun non fractionnable de 144 heures comportant 6 modules obligatoires,

– de deux modules d’approfondissement d’une durée totale de 104 heures, chaque module étant non fractionnable (le candidat choisit pour cela deux modules parmi un choix de 10 possibles),

d’un module de professionnalisation dans l’emploi d’une durée totale de 52 heures.

L’organisation de ces modules se fait sur une année scolaire. Les enseignants ayant suivi la formation se présentent à la certification devant un jury à l’issue de ces modules. Les jurys se réuniront pour cela au cours du troisième trimestre de l’année scolaire.

Les candidats qui n’ont pas satisfait aux épreuves du CAPPEI à l’issue de la formation bénéficient d’un maintien sur un poste spécialisé à titre provisoire les deux années suivantes sous réserve de se représenter aux épreuves de l’examen du CAPPEI.

Durant la formation, le candidat bénéficie d’un accompagnement !

Chaque enseignant candidat sera accompagné jusqu’à la présentation des épreuves par des tuteurs désignés par les corps d’inspection, en concertation avec les centres de formation, parmi les enseignants spécialisés expérimentés dans le domaine de l’école inclusive. Il est désigné pour l’année scolaire.

Il bénéficie aussi :

d’un accompagnement par des formateurs des ESPE ou de l’INSHEA (Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés), en lien avec les équipes de circonscription. Le but est d’opérer les liens entre la pratique et les enseignements durant les temps de regroupement,

d’un accompagnement et d’un suivi par l’équipe de circonscription et l’équipe départementale ASH. Le candidat reçoit ainsi régulièrement la visite de conseillers pédagogiques.

d’un accompagnement par des pairs. Ce tuteur accompagnera le professeur dès sa prise de fonction dans son contexte d’exercice. Cela doit lui permettre d’acquérir une meilleure maîtrise des compétences pédagogiques, didactiques et de communication. Le tuteur lui permettra de repérer ses points d’appui et ses marges de progrès, et donc les besoins personnalisés de formation du professeur candidat.

CAPPEI : les épreuves

L’examen du CAPPEI comporte 3 épreuves consécutives devant une commission désignée par le jury :

– Une épreuve d’enseignement d’une durée de 45 minutes avec un groupe d’élèves où le candidat sera en situation professionnelle. Ce temps sera suivi d’un entretien de 45 minutes avec la commission. Le candidat devra montrer son aptitude à analyser sa pratique.

Un entretien avec la commission d’une durée de 45 minutes à partir d’un dossier élaboré par le candidat portant sur sa pratique professionnelle. La présentation sera de 15 minutes maximum. D’un maximum de 25 pages, le dossier comportera  une sélection de documents retenus par le candidat pour montrer sa pratique professionnelle et un texte rédigé dans lequel il justifie et commente son choix documentaire pour montrer la cohérence de son action.

La présentation d’une action conduite par le candidat témoignant de son rôle de personne ressource visàvis d’un public de professionnels de l’éducation, ou de partenaires, en matière d’éducation inclusive (20 minutes). Cette présentation sera suivie d’un échange avec la commission d’une dizaine de minutes.

Les titulaires du 2CASH exerçant sur un poste spécialisé ne se présentent qu’à la seule épreuve 3 pour valider le CAPPEI. Les candidats du second degré nommés à titre définitif sur un poste spécialisé sans détenir le 2CA-SH se présentent seulement à l’épreuve 1 du CAPPEI.

Comment se passe la validation de la certification ?

Chaque épreuve est notée sur 20. Pour chacune des trois épreuves, une note inférieure ou égale à 5 sur 20 est éliminatoire.

Pour obtenir le CAPPEI, le candidat devra obtenir une notre minimum de 10 sur 20 dans chacune des trois épreuves. Il n’y a pas de compensation entre les épreuves.

A l’issue de la délibération du jury, le recteur établit les listes des candidats reçus et leur délivre le CAPPEI. Ce certificat précise le parcours de formation suivi par le lauréat qui conditionnera les postes auxquels il peut prétendre.

Le Sgen-CFDT complètera cet article dès que la circulaire d’application sera publiée.