Premier degréSecond degréEntrée dans le métier

Primes et aides à l’entrée dans le métier

Pendant la première année en tant que titulaire, les personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation peuvent percevoir des primes et des aides spécifiques à l’entrée dans le métier. Si vous êtes concerné·e, nous vous proposons un petit tour d’horizon.

Prime d’entrée dans le métier

Cette prime d’un montant de 1 500 € est versée à la première titularisation dans l’Éducation nationale. Elle concerne tous les collègues (y compris ceux qui ont été reclassés), à l’exception des ex-contractuels du MEN (contractuels, vacataires) qui ont exercé des fonctions d’enseignement, d’éducation ou d’orientation préalablement à leur nomination pendant une durée supérieure à trois mois (ils ne percevront pas la prime d’entrée dans le métier car leurs conditions de reclassement sont améliorées).

Elle est versée automatiquement et en deux fois (750€ en novembre et 750€ en février – le montant indiqué est « en brut »).

Prime spéciale d’installation

Cette prime de 2039 € à 2 080 €, selon la zone de résidence est versée aux nouveaux·elles recruté·es (sauf les agrégé·es) ayant leur première affectation  dans la communauté urbaine de Lille ou dans l’une des communes d’Île-de-France. Elle est cumulable avec la prime d’entrée dans le métier.

Pour en bénéficier, vous devez déposer un dossier en double exemplaire en y joignant une copie de votre arrêté de nomination, les formulaires sont disponibles dans les établissements. Attention, pour pouvoir en bénéficier, vous devez être titularisé dans un corps dont le premier indice net majoré de la classe normale est inférieur à 390 et dont le dernier est au plus égal à 673 (art 1 du décret 89-259).

Aides sociales d’initiative académique

Chaque Rectorat a sa propre politique d’action sociale, trouvez sur Sgen+ les pages action sociale de votre nouvelle académie.

Certains Rectorats ont des dispositifs d’aide au logement.

L’équipe Sgen-CFDT de votre académie peut vous renseigner sur ces sujets.

 

Quelques indemnités courantes auxquelles les titulaires ont accès

  • Indemnité de suivi et d’orientation des élèves (ISOE) pour les enseignant·es du second degré

Les PLP, PEPS, agrégé·es et certifié·es (sauf documentalistes) touchent l’ISOE au prorata des heures de service. L’ISOE comporte une part fixe annuelle de 1 199 € pour un service à temps plein, et une part variable versée lorsque l’enseignant·es exerce la fonction de professeur·e principal·e.

  • Indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE) pour les enseignant·es du premier degré

Son montant est fixé à 1200 € par an, versée mensuellement. L’ISAE est versée au prorata du temps d’enseignement devant élèves.

  • Indemnités spécifiques des CPE et des professeurs documentalistes

Les CPE perçoivent une indemnité forfaitaire de 1 199,16 € par an. Cette indemnité a été revalorisée à la rentrée 2015, lisez notre article à ce sujet sur le site du Sgen-CFDT.

Les professeurs documentalistes perçoivent une indemnité de sujétion particulière de 583 € par an.

  • Indemnité Rep et Rep+

Les indemnités Rep et Rep+ seront respectivement de 144,50 € et de 289,92 € mensuels pour un temps plein. Elles sont versées au prorata des heures effectuées aux personnels qui exercent dans des écoles ou des collèges classés REP et REP+.