Premier degréMobilité

Quel barème faut-il pour changer de département ?

Suite à la diffusion des résultats (encore très médiocres !) du mouvement interdépartemental 2018, vous pouvez dès maintenant accéder aux statistiques Sgen+ :

Statistiques 2018: accéder aux barres d’entrée et de sortie

Barres d’entrées ou de sorties : mode d’emploi

Vous pouvez dès maintenant consulter les « barres d’accès » correspondant pour chaque département au barème du dernier candidat muté, soit par mutations directes ou soit par permutations.

(voir article Mutations/permutations, comment ça marche ?)

Après avoir choisi le département de votre choix (entrant ou sortant) les statistiques vous permettront de connaître les pourcentages de satisfaction sur le nombre total de vœux et le premier vœux. Vous pouvez aussi connaître les barres minimales (plus petit barème) permettant une sortie ou une entrée.

L’absence de données dans la colonne mutation désigne les départements où les DASEN n’ont pas ouvert de capacités de mutations, les échanges d’un département à l’autre n’étant possibles que par les seuls permutations.(échanges toujours compensés)

Évaluer ses chances et élaborer une stratégie de mutation :

Cela nécessite de combiner 3 paramètres :

- son barème,

- l’attractivité du département convoité,

- l’élargissement ou non de sa demande au delà du premier vœu.

Plus le barème est élevé, notamment avec l’apport de bonifications liées aux priorités légales, plus les chances de mutations s’accroissent. Mais elles restent dépendantes de la facilité ou non de quitter son département.

Carte mutations-permutations PE 2016
Facilité d’entrer dans le département
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Facilité à sortir du département (source Sgen-CFDT)
Facilité à sortir du département – cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin avec le Sgen-CFDT

Concernant les 2 premiers paramètres, les élus du Sgen-CFDT pourront directement ou par l’intermédiaire de l’application carrière Sgen+ guider votre choix.

Saisir une fiche de suivi Sgen+

Contacter les élus Sgen-CFDT

Concernant la décision de faire un seul ou plusieurs vœux, chacun devra se déterminer en fonction de son objectif prioritaire : quitter son département à tout prix ou obtenir avant tout le département de son choix.

Depuis 2011 les documents mis à disposition par le ministère précisent le nombre de mouvements réalisés soit par mutations soit par permutations (échanges toujours compensés) En 2010, à peine plus de 20% des demandes satisfaites étaient réalisées par permutations. Ce nombre est passé en mars 2011 à plus de 40%, 41% en 2012, 49% en 2013, revenu à 43% pour le mouvement 2015 et 37% en 2016.

Plus le nombre de permutations est élevé, plus les chances d’obtenir satisfaction sont dépendantes de l’attractivité ou non de son département d’affectation.

Alors l’équité entre les candidats diminue suivant de quel département ils viennent, notamment pour ceux bénéficiant d’un barème relevant des priorités légales.