Rémunération

Indice brut et indice majoré : quelle correspondance ?

La rémunération des fonctionnaires s’exprime en « indice brut » ou en « indice majoré. Quand utilise-t-on l’un et l’autre ? Quelle correspondance ?

Correspondance entre indice brut et indice majoré

ITRF-indice brut indice majoré-v170216La correspondance entre indice brut et indice majoré est fixé par décret.

Ce tableau de correspondance couvre les indices bruts jusqu’à 1015.

Au-delà de cet indice brut, les rémunérations relèvent de « groupes hors échelles » ; elles ne sont plus calculées en référence à un indice mais à des « chevrons ».

Indice brut : la référence statutaire

Les fonctionnaires sont recrutés à un échelon au sein d’un grade dans un corps. Le fonctionnement du corps, dont sa grille de rémunération (grille indiciaire) est fixé par un décret spécifique. L’indice brut est celui utilisé dans ces décrets : les grilles statutaires fixent l’indice brut correspondant à chaque échelon.

Indice majoré : la référence financière

L’indice majoré est quant à lui l’indice utilisé pour calculer la rémunération du fonctionnaire. Il apparait en particulier sur les arrêtés de nomination et sur le bulletin de paie.

Le traitement de base- brut –  correspond à cet indice multiplié par la valeur du point d’indice. A noter : après six années de gel de ce point, sa valeur a été augmentée au 1er juillet 2016 (4,6581 € mensuelle) et 1er février 2017 (4,6860 € mensuelle)

Cet indice majoré est également l’indice utilisé pour le calcul des indemnités telles que le supplément familial, l’indemnité de transport, la NBI, etc.

Pour aller plus loin

Ci-dessous les ressources connexes pour aller plus en détail :